La note tente vise à déterminer les ménages susceptibles d'être intéressés par le système de l'allocation de mobilité. Dans l'hypothèse basse (3 %), 15.897 ménages seraient impactés par la mesure et renonceraient chacun à une voiture de société. Dans le cadre de l'hypothèse haute (9%), 55.180 ménages seraient impactés par la mesure et renonceraient chacun à une voiture de société.

Or, le taux de croissance du nombre de voitures de société est de 5% ces 10 dernières années, et il annihile, à lui seul, tout l'effet positif potentiel de l'allocation de mobilité.

La note tente vise à déterminer les ménages susceptibles d'être intéressés par le système de l'allocation de mobilité. Dans l'hypothèse basse (3 %), 15.897 ménages seraient impactés par la mesure et renonceraient chacun à une voiture de société. Dans le cadre de l'hypothèse haute (9%), 55.180 ménages seraient impactés par la mesure et renonceraient chacun à une voiture de société. Or, le taux de croissance du nombre de voitures de société est de 5% ces 10 dernières années, et il annihile, à lui seul, tout l'effet positif potentiel de l'allocation de mobilité.