"Il est positif qu'une série de dossiers qui hypothéquaient le travail du gouvernement, comme Arco et Belfius, aient été débloqués. Il est également une bonne chose que des mesures aient été prises en vue de guider un plus grand nombre de demandeurs d'emploi vers les métiers en pénurie", a déclaré Pieter Timmermans, administrateur délégué de la FEB. L'accélération de la dégressivité des allocations de chômage est "une mesure importante en vue de lutter contre les pièges à l'emploi", selon la FEB.

Budgétairement neutre

"Il importe que la mesure soit budgétairement neutre", souligne toutefois l'organisation. "En encourageant, par le biais d'une prime, les demandeurs d'emploi à suivre une formation conduisant à l'exercice d'un métier en pénurie, nous faisons d'une pierre deux coups: plus d'emploi dans les secteurs qui ont vraiment besoin de main-d'oeuvre. Ces demandeurs d'emploi trouveront en effet plus rapidement un travail."

La FEB s'inquiète néanmoins de l'exécution concrète des mesures du deal pour l'emploi et surtout des mesures budgétaires. Au cours des prochaines semaines, elle examinera donc les textes de plus près afin de vérifier s'ils n'ont pas pour effet d'augmenter les coûts des entreprises.

"Il est positif qu'une série de dossiers qui hypothéquaient le travail du gouvernement, comme Arco et Belfius, aient été débloqués. Il est également une bonne chose que des mesures aient été prises en vue de guider un plus grand nombre de demandeurs d'emploi vers les métiers en pénurie", a déclaré Pieter Timmermans, administrateur délégué de la FEB. L'accélération de la dégressivité des allocations de chômage est "une mesure importante en vue de lutter contre les pièges à l'emploi", selon la FEB. "Il importe que la mesure soit budgétairement neutre", souligne toutefois l'organisation. "En encourageant, par le biais d'une prime, les demandeurs d'emploi à suivre une formation conduisant à l'exercice d'un métier en pénurie, nous faisons d'une pierre deux coups: plus d'emploi dans les secteurs qui ont vraiment besoin de main-d'oeuvre. Ces demandeurs d'emploi trouveront en effet plus rapidement un travail." La FEB s'inquiète néanmoins de l'exécution concrète des mesures du deal pour l'emploi et surtout des mesures budgétaires. Au cours des prochaines semaines, elle examinera donc les textes de plus près afin de vérifier s'ils n'ont pas pour effet d'augmenter les coûts des entreprises.