Brexit: sans accord, Londres ne paiera pas toute la facture du divorce

13/09/18 à 12:01 - Mise à jour à 12:01

Source: Afp

Le ministre du Brexit Dominic Raab a de nouveau prévenu jeudi l'Union européenne que le Royaume-Uni ne paierait pas l'intégralité de la facture du divorce en l'absence d'accord sur le Brexit.

Brexit: sans accord, Londres ne paiera pas toute la facture du divorce

© Getty Images/iStockphoto

L'une des conséquences d'un tel scénario, "c'est qu'évidemment, nous ne paierons pas l'argent qui a été convenu dans le cadre de l'accord de retrait", a déclaré le ministre sur les ondes de la BBC, en référence à l'accord préliminaire conclu en décembre entre Européens et Britanniques portant sur le paiement par Londres d'une facture de quelque 39 milliards de livres (44 milliards d'euros).

Certes le Royaume-Uni "reconnaîtra ses obligations strictement légales" vis-à-vis de l'Union européenne, a-t-il développé. Mais le montant final qui sera payé sera "significativement plus bas" que celui fixé en décembre.

"Ce n'est ni une menace, ni un ultimatum, c'est un constat", a-t-il ajouté. "Je ne dis rien que je n'ai pas dit dans la salle de négociation, et que je ne dirais pas directement à nos amis et partenaires de l'UE, et je pense que cela est bien compris des deux côtés".

Dominic Raab a toutefois estimé qu'une absence d'accord était "peu probable", mais que si c'était le cas, l'UE n'aurait pas la possibilité de choisir "à la carte" les éléments de la négociation qui lui conviennent, en l'occurrence le règlement de cette facture.

Cette formule rappelle celle employée par les Européens, qui insistent régulièrement sur le fait que les Britanniques ne peuvent choisir "à la carte" dans les règles de l'UE pour élaborer un accord de sortie.

Londres et Bruxelles sont censés parvenir à un accord d'ici au sommet européen des 18 et 19 octobre pour pouvoir organiser leur divorce, mais les négociations traînent, suscitant des craintes d'une absence d'accord. L'UE a ouvert la porte à une prolongation des négociations jusqu'à mi-novembre.

La principale question en suspens entre l'UE et le Royaume-Uni reste celle de la frontière entre la province britannique d'Irlande du Nord et l'Irlande, membre de l'UE, dont personne ne souhaite le retour.

Le Brexit sera au menu des dirigeants européens lors d'un sommet informel le 20 septembre à Salzbourg (Autriche).

Nos partenaires