"Un échec à conclure un accord commercial serait une menace majeure, et une menace existentielle pour notre économie en 2021. Nous avons donc besoin de cet accord", a dit le dirigeant, alors que Londres et Bruxelles s'apprêtent à entamer de difficiles négociations sur leur relation future après le Brexit prévu vendredi, notamment en matière commerciale.

"Un échec à conclure un accord commercial serait une menace majeure, et une menace existentielle pour notre économie en 2021. Nous avons donc besoin de cet accord", a dit le dirigeant, alors que Londres et Bruxelles s'apprêtent à entamer de difficiles négociations sur leur relation future après le Brexit prévu vendredi, notamment en matière commerciale.