"La situation en Indonésie n'est pas assez propice pour permettre aux touristes étrangers de visiter l'Indonésie, y compris (...) Bali", a déclaré le gouverneur de l'île Wayan Koster dans un document officiel daté de samedi.

Bali a rouvert ses plages, temples et autres attractions aux visiteurs indonésiens depuis la fin juillet et les autorités locales avaient annoncé leur intention d'accueillir à nouveau des touristes étrangers à partir du 11 septembre.

Mais ce projet a été ajourné devant la vague croissante de cas de Covid-19 détectés en Indonésie et les restrictions aux voyages en vigueur dans de nombreux pays.

Jakarta interdit depuis début avril l'entrée en Indonésie aux touristes étrangers.

"Le gouvernement central soutient les projets (de Bali) de rouvrir ses portes au touristes internationaux. Cependant, cela demande une grande attention, de la prudence, ne doit pas être précipité", a ajouté le gouverneur de Bali.

Le responsable n'a pas annoncé de nouvelle date pour l'ouverture de l'île au tourisme international.

Plus de 6 millions de touristes s'étaient rendus à Bali en 2019 mais le flot de visiteurs s'est tari brutalement début 2020 avec l'arrivée de la pandémie.

De nombreux hôtels et restaurants ont été contraints de fermer ou de réduire leur personnel et nombre de Balinais sont retournés aux travaux agricoles après avoir perdu leur emploi dans le tourisme.

Bali a enregistré quelque 4.000 cas d'infections par le coronavirus et 49 morts.

Dans toute l'Indonésie, au moins 6.680 morts dus au virus ont été comptabilisés et 153.000 cas confirmés, mais les experts estiment que le bilan est sans doute bien plus élevé en raison d'un nombre limité de tests effectués dans l'archipel.

"La situation en Indonésie n'est pas assez propice pour permettre aux touristes étrangers de visiter l'Indonésie, y compris (...) Bali", a déclaré le gouverneur de l'île Wayan Koster dans un document officiel daté de samedi.Bali a rouvert ses plages, temples et autres attractions aux visiteurs indonésiens depuis la fin juillet et les autorités locales avaient annoncé leur intention d'accueillir à nouveau des touristes étrangers à partir du 11 septembre.Mais ce projet a été ajourné devant la vague croissante de cas de Covid-19 détectés en Indonésie et les restrictions aux voyages en vigueur dans de nombreux pays.Jakarta interdit depuis début avril l'entrée en Indonésie aux touristes étrangers."Le gouvernement central soutient les projets (de Bali) de rouvrir ses portes au touristes internationaux. Cependant, cela demande une grande attention, de la prudence, ne doit pas être précipité", a ajouté le gouverneur de Bali.Le responsable n'a pas annoncé de nouvelle date pour l'ouverture de l'île au tourisme international.Plus de 6 millions de touristes s'étaient rendus à Bali en 2019 mais le flot de visiteurs s'est tari brutalement début 2020 avec l'arrivée de la pandémie.De nombreux hôtels et restaurants ont été contraints de fermer ou de réduire leur personnel et nombre de Balinais sont retournés aux travaux agricoles après avoir perdu leur emploi dans le tourisme.Bali a enregistré quelque 4.000 cas d'infections par le coronavirus et 49 morts.Dans toute l'Indonésie, au moins 6.680 morts dus au virus ont été comptabilisés et 153.000 cas confirmés, mais les experts estiment que le bilan est sans doute bien plus élevé en raison d'un nombre limité de tests effectués dans l'archipel.