C'est la Région de Bruxelles-Capitale qui reprend le plus de couleurs, elle qui avait logiquement souffert le plus en 2016. Elle a enregistré l'an dernier une hausse, sur base annuelle, de 22% du nombre de nuitées réservées sur son territoire. Elle n'est cependant pas encore parvenue à retrouver le niveau de 2015 (-2%).

Les autres régions, pour lesquelles l'impact des attentats s'était moins fait sentir, connaissent une augmentation de 3% pour la Flandre (avec 24.511.335 nuitées) et 1% pour la Wallonie (7.830.796 nuitées) par rapport à l'an dernier. Sur l'ensemble du pays, la moitié des nuitées (49%) ont été réservées dans un hôtel.

Viennent ensuite les logements de vacances (16%), les parcs de vacances (14%) et les auberges de jeunesse (11%). Il ressort des statistiques que le Belge reste le premier touriste en son pays (52%), les autres nationalités les plus représentées parmi les voyageurs sont les néerlandaise (13%), française (7%), allemande (6%), britannique (5%), espagnole (2%), américaine (2%) et italienne (1%).

C'est la Région de Bruxelles-Capitale qui reprend le plus de couleurs, elle qui avait logiquement souffert le plus en 2016. Elle a enregistré l'an dernier une hausse, sur base annuelle, de 22% du nombre de nuitées réservées sur son territoire. Elle n'est cependant pas encore parvenue à retrouver le niveau de 2015 (-2%). Les autres régions, pour lesquelles l'impact des attentats s'était moins fait sentir, connaissent une augmentation de 3% pour la Flandre (avec 24.511.335 nuitées) et 1% pour la Wallonie (7.830.796 nuitées) par rapport à l'an dernier. Sur l'ensemble du pays, la moitié des nuitées (49%) ont été réservées dans un hôtel. Viennent ensuite les logements de vacances (16%), les parcs de vacances (14%) et les auberges de jeunesse (11%). Il ressort des statistiques que le Belge reste le premier touriste en son pays (52%), les autres nationalités les plus représentées parmi les voyageurs sont les néerlandaise (13%), française (7%), allemande (6%), britannique (5%), espagnole (2%), américaine (2%) et italienne (1%).