"Résoudre la crise de la dette "est un chemin qui demande beaucoup d'efforts, sur lequel nous devons avancer pas à pas", a-t-elle déclaré, au lendemain du sommet du G20 à Cannes, largement consacré à cette question.


"La crise de la dette ne passera pas d'un coup" et "il est certain qu'il va falloir une décennie pour que nous soyons à nouveau dans une meilleure position", a ajouté la chancelière, soulignant la nécessité que tous les pays de la zone euro limitent légalement leur endettement. "Chacun en Europe doit faire des efforts et accomplir tous ses devoirs", a-t-elle ajouté.

Le sommet du G20, auquel participait Mme Merkel, s'est efforcé d'éviter une propagation de la crise grecque, en plaçant l'Italie sous la surveillance du FMI, sans toutefois se décider sur de nouveaux moyens financiers censés éviter au monde une nouvelle récession.

LeVif.be, avec Belga.

"Résoudre la crise de la dette "est un chemin qui demande beaucoup d'efforts, sur lequel nous devons avancer pas à pas", a-t-elle déclaré, au lendemain du sommet du G20 à Cannes, largement consacré à cette question. "La crise de la dette ne passera pas d'un coup" et "il est certain qu'il va falloir une décennie pour que nous soyons à nouveau dans une meilleure position", a ajouté la chancelière, soulignant la nécessité que tous les pays de la zone euro limitent légalement leur endettement. "Chacun en Europe doit faire des efforts et accomplir tous ses devoirs", a-t-elle ajouté. Le sommet du G20, auquel participait Mme Merkel, s'est efforcé d'éviter une propagation de la crise grecque, en plaçant l'Italie sous la surveillance du FMI, sans toutefois se décider sur de nouveaux moyens financiers censés éviter au monde une nouvelle récession. LeVif.be, avec Belga.