Après un record historique au mois de mars en raison de la guerre en Ukraine, l'indice FAO des prix alimentaires, qui suit la variation mensuelle des cours internationaux d'un panier de produits alimentaires de base, se contracte de 0,6% sous l'effet d'une baisse de prix des huiles végétales et des produits laitiers.

Dans le même temps, les prix du blé augmentent de 5,6%: une hausse notamment liée "à l'annonce d'un embargo sur les exportations par l'Inde, à des inquiétudes sur les conditions des cultures dans plusieurs pays exportateurs majeurs", et à une réduction des prévisions de production en Ukraine.

L'indice FAO des huiles végétales diminue pour sa part de 3,5%, sous l'effet d'une baisse des prix de l'huile de palme, du tournesol, du soja ou du colza, "en partie en raison de la levée de l'interdiction d'exportation temporaire imposée par l'Indonésie sur l'huile de palme".

Après un record historique au mois de mars en raison de la guerre en Ukraine, l'indice FAO des prix alimentaires, qui suit la variation mensuelle des cours internationaux d'un panier de produits alimentaires de base, se contracte de 0,6% sous l'effet d'une baisse de prix des huiles végétales et des produits laitiers. Dans le même temps, les prix du blé augmentent de 5,6%: une hausse notamment liée "à l'annonce d'un embargo sur les exportations par l'Inde, à des inquiétudes sur les conditions des cultures dans plusieurs pays exportateurs majeurs", et à une réduction des prévisions de production en Ukraine.L'indice FAO des huiles végétales diminue pour sa part de 3,5%, sous l'effet d'une baisse des prix de l'huile de palme, du tournesol, du soja ou du colza, "en partie en raison de la levée de l'interdiction d'exportation temporaire imposée par l'Indonésie sur l'huile de palme".