Cette opération sera lancée "sous peu, en fonction des conditions de marchés", a indiqué le FESF dans un communiqué, sans donner plus de précisions.

Cette nouvelle émission --la quatrième depuis les débuts du Fonds-- doit servir à financer une partie de l'aide à l'Irlande, qui bénéficie comme la Grèce et le Portugal d'un programme de sauvetage. Les banques qui mèneront l'opération sont Barclays, Crédit Agricole CIB et JP Morgan, précise le FESF dans son communiqué.

Le Fonds avait réalisé sa première émission obligataire en janvier 2011, plaçant à l'époque 5 milliards d'euros d'obligations pour financer l'aide à l'Irlande. Deux opérations pour aider le Portugal avaient suivi en juin.

Depuis, le FESF a été renforcé et peut notamment intervenir en achetant de la dette publique sur le marché secondaire (où s'échangent les titres en circulation). Il dispose en outre d'une capacité effective de prêt de 440 milliards d'euros et de 780 milliards d'euros de garanties.

Malgré ces modifications qui viennent d'être entérinées, le FESF conserve la meilleure note possible auprès des trois grandes agences de notation (Standard and Poor's, Moody's et Fitch), qui viennent de confirmer sa note "triple A".

Trends.be, avec Belga

Cette opération sera lancée "sous peu, en fonction des conditions de marchés", a indiqué le FESF dans un communiqué, sans donner plus de précisions. Cette nouvelle émission --la quatrième depuis les débuts du Fonds-- doit servir à financer une partie de l'aide à l'Irlande, qui bénéficie comme la Grèce et le Portugal d'un programme de sauvetage. Les banques qui mèneront l'opération sont Barclays, Crédit Agricole CIB et JP Morgan, précise le FESF dans son communiqué. Le Fonds avait réalisé sa première émission obligataire en janvier 2011, plaçant à l'époque 5 milliards d'euros d'obligations pour financer l'aide à l'Irlande. Deux opérations pour aider le Portugal avaient suivi en juin. Depuis, le FESF a été renforcé et peut notamment intervenir en achetant de la dette publique sur le marché secondaire (où s'échangent les titres en circulation). Il dispose en outre d'une capacité effective de prêt de 440 milliards d'euros et de 780 milliards d'euros de garanties. Malgré ces modifications qui viennent d'être entérinées, le FESF conserve la meilleure note possible auprès des trois grandes agences de notation (Standard and Poor's, Moody's et Fitch), qui viennent de confirmer sa note "triple A". Trends.be, avec Belga