Au lendemain de la crise financière, l'UE avait déjà adopté des règles plus strictes pour les agences de notation, accusées de ne pas avoir vu venir la crise des subprimes. Elles doivent désormais s'enregistrer dans chaque Etat européen où elles exercent leurs activités et respecter un certain nombre de règles.

La Commission a proposé jeudi de confier à l'avenir la supervision à l'European Securities & Markets Authority (ESMA), une nouvelle autorité européenne créée elle aussi après les turbulences financières de 2008. La proposition est une nouvelle étape pour réguler des entités dont le rôle essentiel a une nouvelle fois été mis en évidence par la crise grecque.

A plus long terme, certains dirigeants de l'UE ne cachent pas leur souhait de voir se créer une agence de notation proprement européenne pour concurrencer Standard & Poor's, Fitch Ratings et Moody's.

Trends.be, avec Belga

Au lendemain de la crise financière, l'UE avait déjà adopté des règles plus strictes pour les agences de notation, accusées de ne pas avoir vu venir la crise des subprimes. Elles doivent désormais s'enregistrer dans chaque Etat européen où elles exercent leurs activités et respecter un certain nombre de règles.La Commission a proposé jeudi de confier à l'avenir la supervision à l'European Securities & Markets Authority (ESMA), une nouvelle autorité européenne créée elle aussi après les turbulences financières de 2008. La proposition est une nouvelle étape pour réguler des entités dont le rôle essentiel a une nouvelle fois été mis en évidence par la crise grecque.A plus long terme, certains dirigeants de l'UE ne cachent pas leur souhait de voir se créer une agence de notation proprement européenne pour concurrencer Standard & Poor's, Fitch Ratings et Moody's.Trends.be, avec Belga