La nouvelle société Unifiber dévoile sa feuille de route. Cette coentreprise, créée conjointement par Proximus et Eurofiber, va déployer la fibre optique sur le territoire wallon. L'ambition d'Unifiber est de fournir l'internet à très haut débit à un demi-million de foyers wallons et de PME wallonnes. L'opération prendra plusieurs années. Il faudra obtenir des permis auprès des communes, puis planifier et réaliser les travaux. Pour 2022 et 2023, Unifiber table sur quelques dizaines de milliers de raccordements. Le rythme devrait ensuite s'accélérer pour atteindre près de 100.000 connexions par an. Le cap des 500.000 foyers et PME est attendu pour 2028.

"Nous nous occuperons du déploiement de la fibre dans les zones de moyenne densité le long de la dorsale wallonne", explique Philippe Lemmens, administrateur d'Unifiber. Ce réseau sera donc complémentaire à celui que Proximus déploie seul dans les grandes villes. L'idée est de mailler l'ensemble du territoire sans doublonner les réseaux. Les deux premières communes en lice sont Morlanwelz et Waterloo.

La coentreprise rassemble à 50/50 Proximus, le premier opérateur télécom du pays, et Eurofiber, société belgo-néerlandaise spécialisée dans le déploiement de la fibre. La joint-venture investira dans l'opération la somme de 800 millions d'euros. Unifiber emploiera une trentaine de collaborateurs et fera appel à plusieurs centaines de personnes, principalement des techniciens employés par des sous-traitants, pour le déploiement du réseau. L'infrastructure sera accessible à Proximus mais aussi à des opérateurs concurrents, qui pourront "louer" la fibre pour proposer leurs propres services télécoms.

La fibre optique vise à remplacer les infrastructures existantes, dont les performances atteignent un plafond. "La technologie actuelle arrive en fin de vie, estime Nico Weymaere, CEO d'Unifiber. Les capacités de la fibre sont quasiment illimitées. Elles améliorent la vitesse, mais aussi la latence et la stabilité de la connexion internet." A la clé, notamment: des vidéo- conférences sans coupures et du streaming vidéo en format 8K.

La nouvelle société Unifiber dévoile sa feuille de route. Cette coentreprise, créée conjointement par Proximus et Eurofiber, va déployer la fibre optique sur le territoire wallon. L'ambition d'Unifiber est de fournir l'internet à très haut débit à un demi-million de foyers wallons et de PME wallonnes. L'opération prendra plusieurs années. Il faudra obtenir des permis auprès des communes, puis planifier et réaliser les travaux. Pour 2022 et 2023, Unifiber table sur quelques dizaines de milliers de raccordements. Le rythme devrait ensuite s'accélérer pour atteindre près de 100.000 connexions par an. Le cap des 500.000 foyers et PME est attendu pour 2028. "Nous nous occuperons du déploiement de la fibre dans les zones de moyenne densité le long de la dorsale wallonne", explique Philippe Lemmens, administrateur d'Unifiber. Ce réseau sera donc complémentaire à celui que Proximus déploie seul dans les grandes villes. L'idée est de mailler l'ensemble du territoire sans doublonner les réseaux. Les deux premières communes en lice sont Morlanwelz et Waterloo. La coentreprise rassemble à 50/50 Proximus, le premier opérateur télécom du pays, et Eurofiber, société belgo-néerlandaise spécialisée dans le déploiement de la fibre. La joint-venture investira dans l'opération la somme de 800 millions d'euros. Unifiber emploiera une trentaine de collaborateurs et fera appel à plusieurs centaines de personnes, principalement des techniciens employés par des sous-traitants, pour le déploiement du réseau. L'infrastructure sera accessible à Proximus mais aussi à des opérateurs concurrents, qui pourront "louer" la fibre pour proposer leurs propres services télécoms. La fibre optique vise à remplacer les infrastructures existantes, dont les performances atteignent un plafond. "La technologie actuelle arrive en fin de vie, estime Nico Weymaere, CEO d'Unifiber. Les capacités de la fibre sont quasiment illimitées. Elles améliorent la vitesse, mais aussi la latence et la stabilité de la connexion internet." A la clé, notamment: des vidéo- conférences sans coupures et du streaming vidéo en format 8K.