L'an dernier, la Direction générale de l'Inspection économique a réalisé 37.362 contrôlé et a effectué onze enquêtes générales, qui concernaient la réalité et la transparence des annonces de réductions de prix, l'étiquetage énergétique, le travail frauduleux à caractère artisanal (sur internet et dans la construction), le blanchiment (acheteurs d'or, meubles et construction), l'indication du prix et des quantités sur les marchés publics et chez les boulangers, les pratiques déloyales dans le secteur de l'ameublement et la législation Car-Pass. Le service Front Office a également traité 17.147 signalements, plaintes et demandes d'informations sur différents sujets tels que les pratiques déloyales à l'égard des consommateurs et entre entreprises, les litiges civils, la garantie légale, les contrats à distance et même l'escroquerie. Parmi les arnaques traditionnellement traitées par le SPF Economie on retrouve à nouveau la vente de meubles à la suite de démarchage mais aussi les pratiques d'une seule société responsable d'avoir proposé des échantillons faussement gratuits de produits anti-vieillissement, une arnaque qui a touché 6.000 consommateurs belges. (Belga)

L'an dernier, la Direction générale de l'Inspection économique a réalisé 37.362 contrôlé et a effectué onze enquêtes générales, qui concernaient la réalité et la transparence des annonces de réductions de prix, l'étiquetage énergétique, le travail frauduleux à caractère artisanal (sur internet et dans la construction), le blanchiment (acheteurs d'or, meubles et construction), l'indication du prix et des quantités sur les marchés publics et chez les boulangers, les pratiques déloyales dans le secteur de l'ameublement et la législation Car-Pass. Le service Front Office a également traité 17.147 signalements, plaintes et demandes d'informations sur différents sujets tels que les pratiques déloyales à l'égard des consommateurs et entre entreprises, les litiges civils, la garantie légale, les contrats à distance et même l'escroquerie. Parmi les arnaques traditionnellement traitées par le SPF Economie on retrouve à nouveau la vente de meubles à la suite de démarchage mais aussi les pratiques d'une seule société responsable d'avoir proposé des échantillons faussement gratuits de produits anti-vieillissement, une arnaque qui a touché 6.000 consommateurs belges. (Belga)