Cette absence de recours massif au crédit peut s'expliquer par le fait que "l'indice de confiance des consommateurs en un avenir meilleur s'effrite, ce qui ne les incite pas à recourir au crédit mais plutôt à l'épargne", selon l'Observatoire du crédit et de l'endettement. Si le cap des 100.000 personnes en règlement collectif de dette a été franchi en octobre, le nombre de dossiers introduits est moins important qu'en 2011, selon la plate-forme Journée sans crédit. Pas de raison de s'en réjouir pourtant selon l'association, pour qui cette baisse est liée aux situations de surendettement qui se règlent à l'amiable, à la lourdeur de la procédure qui en décourage plus d'un, ... (CYA)

Cette absence de recours massif au crédit peut s'expliquer par le fait que "l'indice de confiance des consommateurs en un avenir meilleur s'effrite, ce qui ne les incite pas à recourir au crédit mais plutôt à l'épargne", selon l'Observatoire du crédit et de l'endettement. Si le cap des 100.000 personnes en règlement collectif de dette a été franchi en octobre, le nombre de dossiers introduits est moins important qu'en 2011, selon la plate-forme Journée sans crédit. Pas de raison de s'en réjouir pourtant selon l'association, pour qui cette baisse est liée aux situations de surendettement qui se règlent à l'amiable, à la lourdeur de la procédure qui en décourage plus d'un, ... (CYA)