La taxe, en vigueur lors de la seule année 2012, s'appliquait aux intérêts et dividendes au-delà de 20.020 euros, rappelle le quotidien économique. Pour éviter d'imposer aux contribuables de déclarer quasiment tous leurs revenus mobiliers, le gouvernement avait permis de déclarer sur l'honneur qu'ils n'avaient pas perçu des revenus soumis à la taxe de 4%. La grande majorité devait donc cocher la case. Les contribuables distraits peuvent prendre contact avec leur bureau de taxation, indique le porte-parole du SPF Finances, Francis Adyns. S'ils ne le font pas, ils risquent de recevoir un courrier du fisc les rappelant à leur devoir. (Belga)

La taxe, en vigueur lors de la seule année 2012, s'appliquait aux intérêts et dividendes au-delà de 20.020 euros, rappelle le quotidien économique. Pour éviter d'imposer aux contribuables de déclarer quasiment tous leurs revenus mobiliers, le gouvernement avait permis de déclarer sur l'honneur qu'ils n'avaient pas perçu des revenus soumis à la taxe de 4%. La grande majorité devait donc cocher la case. Les contribuables distraits peuvent prendre contact avec leur bureau de taxation, indique le porte-parole du SPF Finances, Francis Adyns. S'ils ne le font pas, ils risquent de recevoir un courrier du fisc les rappelant à leur devoir. (Belga)