Martin Winterkorn conservera les commandes de Volkswagen jusqu'à la fin de 2016, son contrat ayant été prolongé de cinq ans, a annoncé dimanche le n° 1 européen de l'automobile dans un communiqué.

Martin Winterkorn avait pris les rênes de VW en janvier 2007 et son contrat expirait normalement fin 2011. Or, "le conseil de surveillance de VW s'est mis d'accord de manière unanime pour prolonger de cinq ans" ledit mandat, selon le communiqué du groupe qui n'a fourni aucune explication.

Selon la presse allemande, l'objectif est notamment que l'actuel CEO achève les intégrations de Porsche et de Suzuki dans le groupe Volkswagen.

Martin Winterkorn pourra également poursuivre le développement en Chine, aux Etats-Unis et en Inde, qui doit permettre à la marque allemande de devenir le n° 1 mondial à la place du japonais Toyota, rapportait fin novembre l'hebdomadaire Der Spiegel, qui avait alors annoncé une telle prolongation de contrat jusqu'à fin 2016.

Trends.be, avec Belga

Martin Winterkorn conservera les commandes de Volkswagen jusqu'à la fin de 2016, son contrat ayant été prolongé de cinq ans, a annoncé dimanche le n° 1 européen de l'automobile dans un communiqué.Martin Winterkorn avait pris les rênes de VW en janvier 2007 et son contrat expirait normalement fin 2011. Or, "le conseil de surveillance de VW s'est mis d'accord de manière unanime pour prolonger de cinq ans" ledit mandat, selon le communiqué du groupe qui n'a fourni aucune explication.Selon la presse allemande, l'objectif est notamment que l'actuel CEO achève les intégrations de Porsche et de Suzuki dans le groupe Volkswagen.Martin Winterkorn pourra également poursuivre le développement en Chine, aux Etats-Unis et en Inde, qui doit permettre à la marque allemande de devenir le n° 1 mondial à la place du japonais Toyota, rapportait fin novembre l'hebdomadaire Der Spiegel, qui avait alors annoncé une telle prolongation de contrat jusqu'à fin 2016.Trends.be, avec Belga