Sioen Industries est le leader mondial du marché de la production de textiles techniques enduits, du marché européen de la fabrication de vêtements de protection et actif dans la production de chimie fine. Le groupe industriel coté en Bourse, dont le siège est situé à Ardooie, maîtrise tous les maillons de la chaîne industrielle : de la production de fils polyesters à la fabrication de produits finis en passant par le tissage et l'enduisage des textiles techniques. La division coating représente 63 % du chiffre d'affaires, les vêtements de protection 26 % et Sioen Chemicals 11 %. Le groupe est présent dans 23 pays avec plus de 50 entreprises.
...

Sioen Industries est le leader mondial du marché de la production de textiles techniques enduits, du marché européen de la fabrication de vêtements de protection et actif dans la production de chimie fine. Le groupe industriel coté en Bourse, dont le siège est situé à Ardooie, maîtrise tous les maillons de la chaîne industrielle : de la production de fils polyesters à la fabrication de produits finis en passant par le tissage et l'enduisage des textiles techniques. La division coating représente 63 % du chiffre d'affaires, les vêtements de protection 26 % et Sioen Chemicals 11 %. Le groupe est présent dans 23 pays avec plus de 50 entreprises. Représentante de la deuxième génération, Michèle Sioen tient les rênes de Sioen Industries depuis 2005. La CEO chevronnée a accéléré la croissance du groupe avec l'acquisition de Manifattura Fontana (géotextiles), Dimension-Polyant (voiles de navigation), Ursuit (combinaisons étanches) et Verseidag Ballistic Protection (gilets pare-balles) en 2016. Cette année, la directrice poursuit sur sa lancée avec l'acquisition d'UCS (primers, encres et vernis) et du groupe James Dewhurst (textiles à structure ouverte). Le moteur de la croissance organique ne s'arrête jamais. Dans le groupe diversifié, Michèle Sioen veille en permanence à l'innovation, à la recherche et au développement. TRENDS TENDANCES. Sioen est devenu une véritable machine à acquisition d'entreprises. Comment intégrer toutes ces acquisitions ? MICHÈLE SIOEN. L'intégration se déroule normalement. Il y a toujours un peu d'électricité dans l'air parce que la manière de fonctionner est généralement différente et les travailleurs n'aiment pas le changement. D'un autre côté, les acquisitions sont sources d'enseignement pour les deux parties. Nous apprenons énormément des entreprises rachetées et elles apprennent de nous. Nous essayons toujours de tirer le meilleur des deux mondes. Dans quelle mesure l'innovation est-elle importante pour une société industrielle comme Sioen ? L'innovation est dans notre ADN, c'est notre priorité numéro 1. Actifs sur le marché des textiles techniques, nous accordons beaucoup d'importance aux applications techniques. Dans le monde actuel, tout est copié à une vitesse telle qu'il faut constamment devancer la concurrence. La technicité est primordiale pour nous. Il ne s'agit pas seulement de développer de nouveaux produits mais aussi et surtout d'innover en matière de services à la clientèle. Nous cherchons les techniques de production les plus efficaces en permanence. L'innovation, la recherche et le développement sont les moteurs de toutes les divisions de l'entreprise.Comment voyez-vous l'avenir du groupe à ancrage familial ? Le caractère familial de l'entreprise reste primordial. La cotation en Bourse garantit notre professionnalisme et permet aux actionnaires familiaux d'avoir une vision à long terme. Notre entreprise doit continuer à grandir mais cette croissance doit être rentable. La rentabilité importe plus que le chiffre d'affaires. Pour contrôler et améliorer la rentabilité, il faut également assurer la croissance du chiffre d'affaires. On le constate chez nos collaborateurs : la croissance les booste et les motive à faire toujours mieux.