Les seuls humains qui, un jour, n'aient pas reconnu David Beckham sont les membres de la tribu amazonienne des Yanomami. D'abord, il s'en étonna de sa voix haut perchée, puis, très vite, il se consola en constatant que ces indigènes n'avaient jamais entendu parler du football non plus. Il est comme ça David. Pas compliqué. Il est également très riche. Ses revenus sont évalués à 1 million de livres par mois, du jamais-vu pour un footballeur pourtant retraité depuis cinq ans. Et, en 2013 déjà, cela faisait bien longtemps qu'il ne s'était pas montré balle au pied.
...