En 2012, le président d'alors, Christian Wulff, avait en effet été obligé de faire un pas de côté parce qu'il était impliqué dans un scandale financier (il sera finalement relaxé deux ans plus tard). Angela Merkel avait proposé le poste à Andreas Voßkuhle, mais il avait refusé après une nuit de réflexion.
...