On sait que Jean Galler aime le vin, au moins autant que le chocolat : en témoignent les nombreuses conférences liant les deux. Il n'est pas étonnant donc de se retrouver à gouter aujourd'hui ses vins : c'était écrit. Son micro-vignoble (20 ares !) est littéralement son jardin.

A Chaudfontaine, un coteau plein sud, une foultitude de cépages plantés à l'essai. "Je ne revendique pas d'appellation, pour pouvoir tester ce dont j'ai envie", dit-il. Les vignes attendent leur certification biologique. De la récolte 2013, en belles et lourdes bouteilles "liégeoises" on retient un assemblage étonnant de 10 cépages blanc, dont du furmint et de la petite arvine, et un superbe gamay épicé. Pinot noir, chardonnay et pinot blanc n'ont pas à rougir. Domaine à suivre.

S.GO.

On sait que Jean Galler aime le vin, au moins autant que le chocolat : en témoignent les nombreuses conférences liant les deux. Il n'est pas étonnant donc de se retrouver à gouter aujourd'hui ses vins : c'était écrit. Son micro-vignoble (20 ares !) est littéralement son jardin. A Chaudfontaine, un coteau plein sud, une foultitude de cépages plantés à l'essai. "Je ne revendique pas d'appellation, pour pouvoir tester ce dont j'ai envie", dit-il. Les vignes attendent leur certification biologique. De la récolte 2013, en belles et lourdes bouteilles "liégeoises" on retient un assemblage étonnant de 10 cépages blanc, dont du furmint et de la petite arvine, et un superbe gamay épicé. Pinot noir, chardonnay et pinot blanc n'ont pas à rougir. Domaine à suivre. S.GO.