"Ingvar ne sera plus là pour livrer son point de vue, donner des conseils, du soutien", avait affirmé au tabloïde Göran Grosskopf, le président d'Ingka Holding, la société néerlandaise qui chapeaute l'ensemble du groupe.

Mais le même Göran Grosskopf a ensuite démenti ce retrait. "Je tiens à souligner que nous avons toujours la chance de l'avoir comme conseiller spécial au conseil d'administration d'Ingka Holding", a-t-il écrit dans un communiqué cité par le quotidien Svenska Dagbladet.

Le groupe, contacté par l'AFP, niait également que M. Kamprad ait fini sa carrière chez Ikea, mettant l'accent sur ce poste de conseiller.

Expressen se fiait également à un entretien inédit donné dans le magazine interne du groupe par les trois fils, Peter, Jonas et Mathias Kamprad.

Or, selon une porte-parole d'Ikea, Ylva Magnusson, cet entretien ne signifie pas le départ de M. Kamprad. "Il n'y a rien de neuf", a-t-elle déclaré.

L'organigramme d'Ikea n'est pas transparent et les fils Kamprad donnent l'impression d'aimer encore moins que leur père la publicité, refusant tout contact avec la presse pendant des années.

En juin, les spéculations sur la retraite prochaine du patriarche s'étaient faites plus précises quand ils avaient posé ensemble pour le quotidien économique suédois Dagens Industri, et un porte-parole avait détaillé leurs responsabilités respectives.

Trends.be, avec Belga

"Ingvar ne sera plus là pour livrer son point de vue, donner des conseils, du soutien", avait affirmé au tabloïde Göran Grosskopf, le président d'Ingka Holding, la société néerlandaise qui chapeaute l'ensemble du groupe. Mais le même Göran Grosskopf a ensuite démenti ce retrait. "Je tiens à souligner que nous avons toujours la chance de l'avoir comme conseiller spécial au conseil d'administration d'Ingka Holding", a-t-il écrit dans un communiqué cité par le quotidien Svenska Dagbladet. Le groupe, contacté par l'AFP, niait également que M. Kamprad ait fini sa carrière chez Ikea, mettant l'accent sur ce poste de conseiller. Expressen se fiait également à un entretien inédit donné dans le magazine interne du groupe par les trois fils, Peter, Jonas et Mathias Kamprad. Or, selon une porte-parole d'Ikea, Ylva Magnusson, cet entretien ne signifie pas le départ de M. Kamprad. "Il n'y a rien de neuf", a-t-elle déclaré. L'organigramme d'Ikea n'est pas transparent et les fils Kamprad donnent l'impression d'aimer encore moins que leur père la publicité, refusant tout contact avec la presse pendant des années. En juin, les spéculations sur la retraite prochaine du patriarche s'étaient faites plus précises quand ils avaient posé ensemble pour le quotidien économique suédois Dagens Industri, et un porte-parole avait détaillé leurs responsabilités respectives. Trends.be, avec Belga