Prenant "acte" de cette annonce, la société EuropaCorp de Luc Besson a déclaré jeudi soir à l'AFP que "cette enquête sera(it) nécessairement pour elle l'occasion de démontrer, preuves à l'appui, qu'aucune incrimination ne la concerne".

Diligentée lundi, l'enquête fait suite à un signalement de la Cour des comptes. Dans une "note confidentielle" mi-novembre, révélée par le quotidien Le Parisien, les magistrats avaient évoqué des faits susceptibles d'êtres reconnus comme "délit de détournement de fonds publics". Ils relevaient le soutien apporté au projet par les pouvoirs publics pendant le mandat de l'ancien président de droite Nicolas Sarkozy, ainsi que sur la proximité avec les plus hautes sphères du pouvoir de Luc Besson et de certains de ses collaborateurs.

Installée dans une ancienne centrale thermique à Saint-Denis, la Cité du cinéma avait été inaugurée en septembre 2012.

Prenant "acte" de cette annonce, la société EuropaCorp de Luc Besson a déclaré jeudi soir à l'AFP que "cette enquête sera(it) nécessairement pour elle l'occasion de démontrer, preuves à l'appui, qu'aucune incrimination ne la concerne". Diligentée lundi, l'enquête fait suite à un signalement de la Cour des comptes. Dans une "note confidentielle" mi-novembre, révélée par le quotidien Le Parisien, les magistrats avaient évoqué des faits susceptibles d'êtres reconnus comme "délit de détournement de fonds publics". Ils relevaient le soutien apporté au projet par les pouvoirs publics pendant le mandat de l'ancien président de droite Nicolas Sarkozy, ainsi que sur la proximité avec les plus hautes sphères du pouvoir de Luc Besson et de certains de ses collaborateurs. Installée dans une ancienne centrale thermique à Saint-Denis, la Cité du cinéma avait été inaugurée en septembre 2012.