L'ancien patron du groupe Dexia, le Français Pierre Richard, l'un des architectes de la folle expansion du groupe franco-belge jusqu'à sa chute en 2008, touche actuellement une retraite-chapeau de 583.000 euros par an que Dexia cherche à annuler, a confirmé Steven Vanackere, ministre des Finances.

Interrogé mardi en commission des finances de la Chambre par le député Georges Gilkinet (Ecolo), le ministre CD&V a fourni des détails sur le contrat de retraite complémentaire de Pierre Richard, approuvé en 2003 par le conseil d'administration sur proposition du comité des rémunérations du groupe.

Ce contrat prévoit le versement d'une rente annuelle correspondant à 75 % de son salaire de référence lors de ses deux dernières années dans le groupe qu'il avait dirigé de 2000 à 2006, avant d'en reprendre la présidence du conseil d'administration jusqu'au premier naufrage du groupe, à l'automne 2008.

En 2006, Pierre Richard a ainsi touché une retraite de 565.000 euros, "un montant qui est revalorisé chaque année", a précisé Steven Vanackere. "Pierre Richard touche actuellement 583.000 euros", a-t-il ajouté, confirmant ainsi implicitement les chiffres livrés dernièrement par la presse française, qui faisait état de versements de retraite pour un montant total de 3,6 millions d'euros depuis 2006 au bénéfice de Pierre Richard.

Confirmant la volonté du groupe Dexia d'interrompre par voie judiciaire ce contrat de pension complémentaire, le ministre a toutefois jugé que "la loi et la jurisprudence" ne jouaient pas en faveur de Dexia.

Trends.be, avec Belga

L'ancien patron du groupe Dexia, le Français Pierre Richard, l'un des architectes de la folle expansion du groupe franco-belge jusqu'à sa chute en 2008, touche actuellement une retraite-chapeau de 583.000 euros par an que Dexia cherche à annuler, a confirmé Steven Vanackere, ministre des Finances.Interrogé mardi en commission des finances de la Chambre par le député Georges Gilkinet (Ecolo), le ministre CD&V a fourni des détails sur le contrat de retraite complémentaire de Pierre Richard, approuvé en 2003 par le conseil d'administration sur proposition du comité des rémunérations du groupe.Ce contrat prévoit le versement d'une rente annuelle correspondant à 75 % de son salaire de référence lors de ses deux dernières années dans le groupe qu'il avait dirigé de 2000 à 2006, avant d'en reprendre la présidence du conseil d'administration jusqu'au premier naufrage du groupe, à l'automne 2008.En 2006, Pierre Richard a ainsi touché une retraite de 565.000 euros, "un montant qui est revalorisé chaque année", a précisé Steven Vanackere. "Pierre Richard touche actuellement 583.000 euros", a-t-il ajouté, confirmant ainsi implicitement les chiffres livrés dernièrement par la presse française, qui faisait état de versements de retraite pour un montant total de 3,6 millions d'euros depuis 2006 au bénéfice de Pierre Richard.Confirmant la volonté du groupe Dexia d'interrompre par voie judiciaire ce contrat de pension complémentaire, le ministre a toutefois jugé que "la loi et la jurisprudence" ne jouaient pas en faveur de Dexia.Trends.be, avec Belga