Confrontée à un sureffectif, cette société contrôlée par le milliardaire américain Warren Buffet a décidé de licencier les 128 commandants de bord. Les pilotes basés en France et en Belgique seraient les premiers à partir, en raison du taux de charges sociales considéré comme trop élevé dans ces deux pays, selon la direction de la compagnie. Ce choix est motivé par une nouvelle législation européenne, entrée en vigueur en juin dernier et destinée à protéger davantage les personnels navigants. Elle stipule qu'en l'absence de base d'affectation, les navigants sont désormais soumis au régime social de leur pays de résidence - et non plus dans le pays du siège de leur compagnie -, explique le magazine. Jusqu'à présent, NetJets déclarait ses pilotes au Royaume-Uni pour les charges sociales et au Portugal (où les avions sont immatriculés) pour les impôts. Selon l'un des pilotes menacés, s'exprimant à l'agence BELGA sous le couvert de l'anonymat, la compagnie a interdit à ses pilotes de déménager vers un autre pays durant la procédure de licenciement. (PVO)

Confrontée à un sureffectif, cette société contrôlée par le milliardaire américain Warren Buffet a décidé de licencier les 128 commandants de bord. Les pilotes basés en France et en Belgique seraient les premiers à partir, en raison du taux de charges sociales considéré comme trop élevé dans ces deux pays, selon la direction de la compagnie. Ce choix est motivé par une nouvelle législation européenne, entrée en vigueur en juin dernier et destinée à protéger davantage les personnels navigants. Elle stipule qu'en l'absence de base d'affectation, les navigants sont désormais soumis au régime social de leur pays de résidence - et non plus dans le pays du siège de leur compagnie -, explique le magazine. Jusqu'à présent, NetJets déclarait ses pilotes au Royaume-Uni pour les charges sociales et au Portugal (où les avions sont immatriculés) pour les impôts. Selon l'un des pilotes menacés, s'exprimant à l'agence BELGA sous le couvert de l'anonymat, la compagnie a interdit à ses pilotes de déménager vers un autre pays durant la procédure de licenciement. (PVO)