Les travailleurs de la Cokerie d'ArcelorMittal s'inquiètent pour leur avenir et l'ont fait savoir à la direction tenue à la plus grande prudence en termes de communication en cette période de négociations avec Oxbow, présenté comme le principal repreneur de l'outil. La direction a cependant accepté de dialoguer avec le personnel et de lui faire part dans le courant de la semaine prochaine d'informations concernant l'avenir industriel du site et les investissements qui y seront réalisés. Il semble que les négociations avec Oxbow soient entrées dans la dernière ligne droite, l'ultimatum, pour la reprise, étant fixé au 31 mars prochain. Les représentants du personnel réclament également des prestations impayées en raison de la non-application des grilles salariales de 2013. Direction et syndicats se retrouvent jeudi autour de la table pour avancer sur ce dernier dossier qui comprend également d'autres points plus techniques. (Belga)

Les travailleurs de la Cokerie d'ArcelorMittal s'inquiètent pour leur avenir et l'ont fait savoir à la direction tenue à la plus grande prudence en termes de communication en cette période de négociations avec Oxbow, présenté comme le principal repreneur de l'outil. La direction a cependant accepté de dialoguer avec le personnel et de lui faire part dans le courant de la semaine prochaine d'informations concernant l'avenir industriel du site et les investissements qui y seront réalisés. Il semble que les négociations avec Oxbow soient entrées dans la dernière ligne droite, l'ultimatum, pour la reprise, étant fixé au 31 mars prochain. Les représentants du personnel réclament également des prestations impayées en raison de la non-application des grilles salariales de 2013. Direction et syndicats se retrouvent jeudi autour de la table pour avancer sur ce dernier dossier qui comprend également d'autres points plus techniques. (Belga)