"En moyenne, un travailleur meurt tous les jours au Qatar, où 1,3 million de travailleurs vivent dans des conditions déplorables", dénonce Mme Burrow. "Le gouvernement qatari refuse de s'attaquer au problème et d'assumer la responsabilité du mauvais traitement de la main-d'oeuvre." La CSI déplore que la Fédération internationale de football (FIFA) n'ait pas assorti la désignation du Qatar à des conditions pour les droits des travailleurs. "Il faut que la FIFA prenne ses responsabilités et veille à la protection des personnes qui construisent les infrastructures et fournissent des services. Nous avons alerté le président Sepp Blatter il y a déjà deux ans sur le sujet, mais sans résultat. C'est pourquoi nous lançons une campagne internationale destinée à exiger une nouvelle désignation si la FIFA persiste dans son refus de s'attaquer aux violations des droits syndicaux au Qatar." Selon une enquête du Guardian, 44 travailleurs népalais sont morts au Qatar entre le 4 juin et le 8 août. La CSI estime que quelque 4.000 travailleurs migrants mourront d'ici 2022 si aucune mesure n'est prise. (Belga)

"En moyenne, un travailleur meurt tous les jours au Qatar, où 1,3 million de travailleurs vivent dans des conditions déplorables", dénonce Mme Burrow. "Le gouvernement qatari refuse de s'attaquer au problème et d'assumer la responsabilité du mauvais traitement de la main-d'oeuvre." La CSI déplore que la Fédération internationale de football (FIFA) n'ait pas assorti la désignation du Qatar à des conditions pour les droits des travailleurs. "Il faut que la FIFA prenne ses responsabilités et veille à la protection des personnes qui construisent les infrastructures et fournissent des services. Nous avons alerté le président Sepp Blatter il y a déjà deux ans sur le sujet, mais sans résultat. C'est pourquoi nous lançons une campagne internationale destinée à exiger une nouvelle désignation si la FIFA persiste dans son refus de s'attaquer aux violations des droits syndicaux au Qatar." Selon une enquête du Guardian, 44 travailleurs népalais sont morts au Qatar entre le 4 juin et le 8 août. La CSI estime que quelque 4.000 travailleurs migrants mourront d'ici 2022 si aucune mesure n'est prise. (Belga)