Les négociations traînaient déjà depuis un petit temps. "Les points de vue sont très éloignés", explique M. Van Hove. "Nous voulons un véritable accord social, eux ne veulent payer que le minimum légal. La prépension est exclue par la direction et même pour les 50 ans et plus, ils ne veulent pas faire d'effort supplémentaire. Ils disent que les 50 ans et plus ont autant de chance que les autres de trouver un nouvel emploi. Cela n'est évidemment pas correct." Des actions ont déjà été organisées chez TP Vision pour mettre la pression sur la direction. Maintenant, une grève menace d'éclater. "La LBC (le syndicat chrétien flamand des employés) et le SETCa introduiront un préavis de grève commun. Cela signifie que dans les 15 jours, une grève pourrait suivre", selon M. Van Hove. Il n'est pas exclu que la direction essaie entre-temps de reprendre les négociations. (130)

Les négociations traînaient déjà depuis un petit temps. "Les points de vue sont très éloignés", explique M. Van Hove. "Nous voulons un véritable accord social, eux ne veulent payer que le minimum légal. La prépension est exclue par la direction et même pour les 50 ans et plus, ils ne veulent pas faire d'effort supplémentaire. Ils disent que les 50 ans et plus ont autant de chance que les autres de trouver un nouvel emploi. Cela n'est évidemment pas correct." Des actions ont déjà été organisées chez TP Vision pour mettre la pression sur la direction. Maintenant, une grève menace d'éclater. "La LBC (le syndicat chrétien flamand des employés) et le SETCa introduiront un préavis de grève commun. Cela signifie que dans les 15 jours, une grève pourrait suivre", selon M. Van Hove. Il n'est pas exclu que la direction essaie entre-temps de reprendre les négociations. (130)