Selon la nouvelle proposition de la direction, 185,6 équivalents temps-plein doivent encore être supprimés chez Mediahuis, contre 205 à l'origine. "Ce sont tout de même des chiffres élevés pour une société de médias", a ajouté le syndicaliste. "Alors qu'un certain nombre de personnes ont quitté l'entreprise de leur propre initiative et après plusieurs changements, on parle encore de 138 licenciements." Le syndicaliste est par contre satisfait que la direction soit désormais prête à transformer 6,4 fonctions intérimaires en fonctions permanentes. Les syndicats n'envisagent pas de mener des actions à brève échéance en raison du manque de volonté d'agir. "Mais on ne peut pas exclure des actions spontanées", a ajouté Hans Schippers. Un nouveau comité d'entreprise est prévu ce mardi. (Belga)

Selon la nouvelle proposition de la direction, 185,6 équivalents temps-plein doivent encore être supprimés chez Mediahuis, contre 205 à l'origine. "Ce sont tout de même des chiffres élevés pour une société de médias", a ajouté le syndicaliste. "Alors qu'un certain nombre de personnes ont quitté l'entreprise de leur propre initiative et après plusieurs changements, on parle encore de 138 licenciements." Le syndicaliste est par contre satisfait que la direction soit désormais prête à transformer 6,4 fonctions intérimaires en fonctions permanentes. Les syndicats n'envisagent pas de mener des actions à brève échéance en raison du manque de volonté d'agir. "Mais on ne peut pas exclure des actions spontanées", a ajouté Hans Schippers. Un nouveau comité d'entreprise est prévu ce mardi. (Belga)