Le terminal de Zeebrugge traite annuellement un million de conteneurs et est devenu l'une des plaques tournantes de notre économie. Il va passer sous peu...

Le terminal de Zeebrugge traite annuellement un million de conteneurs et est devenu l'une des plaques tournantes de notre économie. Il va passer sous peu sous bannière chinoise. L'opérateur actuel, le néerlandais APM Terminals, va céder ses parts au chinois Cosco Shipping. Le montant du deal n'a pas été révélé. APM était présent dans le capital du port depuis 2006 et était son actionnaire majoritaire (51%). Cosco était, pour sa part, entré au capital du port en 2014. Il en détenait 24 %. Le solde des parts se trouve dans les mains de Shanghai International Port Group. Des parts qui devraient toutefois être rachetées par APM et revendues aussi à Cosco Shipping. L'armateur chinois sera ainsi le seul maître à bord au terminal de Zeebrugge. Par Xavier Beghin