Lorsqu'apparaît le CD en 1982, les futurologues musicaux ne donnent pas cher de la peau du vinyle. Ringard, fragile, analogique, témoin d'une autre époque, l'objet semble aussi vintage que déclassé. Aujourd'hui, avec son marché de 1,3 milliard de dollars, le vinyle a réussi un sacré retour. Possédant une nette longueur d'avance en matière d'ambition esthétique sur son concurrent de petite taille...

Lorsqu'apparaît le CD en 1982, les futurologues musicaux ne donnent pas cher de la peau du vinyle. Ringard, fragile, analogique, témoin d'une autre époque, l'objet semble aussi vintage que déclassé. Aujourd'hui, avec son marché de 1,3 milliard de dollars, le vinyle a réussi un sacré retour. Possédant une nette longueur d'avance en matière d'ambition esthétique sur son concurrent de petite taille, il ringardise à son tour un CD en nette perte de vitesse depuis que l'on peut écouter la musique en format digital sur des plateformes à la Spotify. Et puis, surtout, avec la remastérisation des originaux, le son des LP gagne en profondeur, dynamique et efficacité. Résultat, les 33 et 45 tours ne se révèlent plus seulement une lubie des plus de 40 ans qui regrettent d'avoir liquidé leur collection originale, mais sont devenus la cible favorite des ados et des jeunes adultes curieux, fouineurs, explorateurs. Tel est d'ailleurs précisément l'objectif du Record Store Day : profiter d'une date ciblée (en fait deux, cette année) pour proposer des sorties plus ou moins inédites dans des formats à tirages limités, parfois exclusifs, et uniquement vinyles. L'initiative, démarrée en 2007 aux Etats-Unis, ne concerne que les disquaires indépendants et pas les grandes chaînes du type Fnac ou MediaMarkt. Par exemple, l'historique Caroline Music bruxellois, installé depuis quelques années en face de l'AB (photo). Son patron, Dédé, explique le fonctionnement de l'événement du 12 juin: "Parmi les 700 références disponibles, on en a choisi environ 200, sachant qu'on ne peut pas retourner les disques commandés. Il y en a vraiment pour tous les goûts, tous les genres: albums, maxi, remix, picture discs. Par exemple, un album de remix d'Hooverphonic, des rééditions de Linton Kwesi Johnson ou un live inédit de Robert Plant. Ou encore un Rage Against The Machine jamais réédité, sans oublier un Prince nouveau ou des remix d'Amy Winehouse".