Unilever poursuit, lentement mais sûrement, sa stratégie de recentrage sur des secteurs à forte croissance comme les aliments à base...

Unilever poursuit, lentement mais sûrement, sa stratégie de recentrage sur des secteurs à forte croissance comme les aliments à base de plantes, la nutrition ou les cosmétiques haut de gamme. La société vient ainsi de conclure la vente d'Ekaterra, sa division thé plombée depuis des années par une chute de la demande des thés noirs et le changement de goût des consommateurs. Ekaterra, qui comporte 34 marques différentes dont Lipton, Pukka Herbs ou PG Tips, tombe dans l'escarcelle du fonds de capital- investissement CVC pour la bagatelle de 4,5 milliards d'euros. Une opération prévue entièrement en numéraire et destinée à être finalisée avant la fin juin.