Un renne assis sur un divan, donnant le biberon à un bébé père Noël. Un géant qui boit une chope à l'ancienne, une petite fille à ses côtés. Ou ce vilain squelette grimaçant qui renverse l'encre sur le papier du dessinateur, qui n'est autre que Tomi Ungerer. Ce dernier (1931-2019) a mené une carrière aussi internationale qu'éclectique, qui doit beau- coup à ses qualités de conteur en images...

Un renne assis sur un divan, donnant le biberon à un bébé père Noël. Un géant qui boit une chope à l'ancienne, une petite fille à ses côtés. Ou ce vilain squelette grimaçant qui renverse l'encre sur le papier du dessinateur, qui n'est autre que Tomi Ungerer. Ce dernier (1931-2019) a mené une carrière aussi internationale qu'éclectique, qui doit beau- coup à ses qualités de conteur en images. Ce sont d'ailleurs ses livres pour enfants qui lui valent initialement cette reconnaissance. Dès le début des années 1960, l'artiste impose son talent via des titres tels que Jean de la Lune ou Les trois brigands. Ce dernier est typique de son esprit, vagabond et culotté, provoquant et poétique. Ne fût-ce que dans l'armement desdits brigands: un tromblon, un soufflet rempli de poivre et une hache de couleur rouge. Ayant grandi dans une Alsace occupée par les nazis, Ungerer verra son travail frappé du sceau de la révolte contre toute violence guerrière et autre tentativede museler la liberté d'expression. Y compris dans la partie de ses illustrations traversée par la mort ou un érotisme volontiers surréaliste. Comme Folon qui réalise qui dès les sixties de multiples couvertures pour Time, Esquire ou The New Yorker, Ungerer tentera aussi l'aventure nord-américaine. "En 1956, avec 60 dollars en poche et une provision de dessins et de manuscrits ." Il y puisera de l'inspiration, par exemple, pour ses affiches contre la ségrégation raciale aux Etats-Unis ou cette guerre du Vietnam qui squatte tellement les années 1960. Aujourd'hui, la Fondation Folon propose une centaine de créations d'Ungerer, telle l'affiche de l'expo qui l'incarne à merveille: un croquis stylisé façon BD où un vieil homme malicieux tient près de son visage une bombe dont la mèche est allumée... La Fondation organise en outre en juillet-août des ateliers autour des Trois brigands, tenant compte que l'expo est interdite aux moins de 12 ans.