Parce qu'elle se joue en double, la Coupe du Monde ne distribue évidemment aucun point dans les différents classements individuels. Thomas Pieters et Thomas Detry n'ont donc progressé ni au ranking mondial, ni à la Race to...

Parce qu'elle se joue en double, la Coupe du Monde ne distribue évidemment aucun point dans les différents classements individuels. Thomas Pieters et Thomas Detry n'ont donc progressé ni au ranking mondial, ni à la Race to Dubaï après leur sacre de Melbourne. En revanche, ils se sont partagés un joli chèque de 2,24 millions de dollars. Pas mal si l'on sait que, sur l'European Tour, ils avaient déjà engrangé, cette année, près d'1,5 million de dollars chacun. Mais c'est évidemment en termes de notoriété que les deux champions belges ont touché les plus gros dividendes. Cette World Cup était en effet retransmise aux quatre coins du monde et, guidés par leur talent et leur charisme, ils ont clairement frappé les esprits. Quelque chose nous dit d'ailleurs que leur complémentarité dans les formules de fourballs et de foursome n'est pas passée inaperçue aux yeux du futur capitaine de l'équipe européenne de Ryder Cup. Un tandem belge construit autour du jeu offensif de Pieters et de la régularité de Detry : voilà qui aurait assurément de l'allure lors de l'édition 2020 qui aura lieu aux Etats-Unis.