La Commission européenne a ouvert en fin de semaine dernière une enquête sur l'accord conclu en 2018 par Google et Facebook (devenu Meta entretemps) d...

La Commission européenne a ouvert en fin de semaine dernière une enquête sur l'accord conclu en 2018 par Google et Facebook (devenu Meta entretemps) dans la publicité en ligne. Un partenariat soupçonné d'enfreindre le droit de la concurrence de l'Union européenne. Baptisé Jedi Blue, cet accord est déjà dans le collimateur de la justiceaméricaine qui accuse les deux groupes d'avoir conclu une entente illégale pour asseoir leur domination sur le marché dela publicité en ligne en évinçant toute concurrence via les enchères publicitaires. La Commission soupçonne en outre Facebook et Google d'avoir manipulé, au détriment de leurs concurrents, le système qui détermine quelles publicités s'affichent en fonction du profil anonymisé de l'internaute.