Alors que la plupart des montres mettent leur design au régime sec en visant l'extrême minceur de leur boîtier, Issey Miyake prend l'exact contrepied. Sa Glass Watch, qui sera disponible à partir du 10 novembre ...

Alors que la plupart des montres mettent leur design au régime sec en visant l'extrême minceur de leur boîtier, Issey Miyake prend l'exact contrepied. Sa Glass Watch, qui sera disponible à partir du 10 novembre (le prix, encore non communiqué, devrait tourner autour de 600 euros) en trois modèles mixtes, revendique la rondeur, dans tous les sens du terme. Son cadran circulaire, dépourvu de repères, affiche une épaisseur de 15,6 mm, dont l'effet de masse est à peine allégé par le recours au verre. On aime ou on n'aime pas mais le parti pris a le mérite d'être clairement affirmé. Il s'agit de la 16e collaboration entre le couturier, également fabricant de garde-temps (sous technologie Seiko), et Tokujin Yoshioka, designer pour le moins fidèle au roi du plissé. Yoshioka, qui a collaboré avec Vuitton et Kartell, est un grand habitué de la transparence, auteur de multiples pièces de mobilier en verre et d'oeuvres d'art prismatiques en silice. Ceci explique cela. Les amateurs de silhouettes extra fines, cela va sans dire, passeront le chemin. A.M.