La petite reine, actualité oblige, n'a jamais eu autant le vent en poupe... Et la marque belge Peloton de Paris, dont on peut supposer que le nom a été retenu pour le seul plaisir des yeux (son joli logo est un double P inversé en forme ...

La petite reine, actualité oblige, n'a jamais eu autant le vent en poupe... Et la marque belge Peloton de Paris, dont on peut supposer que le nom a été retenu pour le seul plaisir des yeux (son joli logo est un double P inversé en forme de phylactère), affiche une forme éblouissante. Cette ligne de vêtements de cyclisme, lancée il y a quatre ans à Malines, passe le grand braquet avec le lancement de trois collections estivales (homme, femme et unisexe). Les maillots, bib shorts, casquettes et coupe-vent du label noir-jaune-rouge sont distribués jusqu'au Japon et en Australie. Ils s'adressent aussi bien aux amateurs avertis du dimanche qu'aux pros du pignon qui se tourneront légitimement vers la ligne " Sprinteur " avec ses maillots au col raccourci et aux manches longues (119 euros) taillés pour gagner en aérodynamisme. La gamme " Recon ", dotée de cinq nouveaux maillots (125 euros), affiche, elle, des vertus écologiques avec des pièces fabriquées à partir de bouteilles en plastique PET et de fibres polyester recyclées. Bref, parés pour l'été...