Mazda réinvente son icône en dévoilant une variante à toit rigide rétractable. Baptisé RF (Retractable Fastback), ce nouveau roadster s'inspire de la Porsche 911 Targa. Entendez par là que seule la partie du toit au-dessus de la tête des occupants s'enlève de façon électrique en 12 petites secondes en roulant jusqu'à 10 km/h.
...

Mazda réinvente son icône en dévoilant une variante à toit rigide rétractable. Baptisé RF (Retractable Fastback), ce nouveau roadster s'inspire de la Porsche 911 Targa. Entendez par là que seule la partie du toit au-dessus de la tête des occupants s'enlève de façon électrique en 12 petites secondes en roulant jusqu'à 10 km/h. Une fois repliée, la MX-5 conserve ses montants de custode ainsi que la barre qui les relie, dégageant ainsi un look détonnant bien différent des cabriolets traditionnels. De quoi s'offrir le ciel bleu avec moins de remous dans l'habitacle mais davantage de bruits d'air. En effet, l'air qui s'engouffre dans la partie fixe du toit crée un souffle important derrière les sièges, ce qui finit par lasser sur autoroute. Toutefois, les bruits aérodynamiques demeurent moindres qu'au volant de sa soeur à capote souple. Restait à savoir si le recours à cette nouvelle architecture ne grève pas le poids et ne dégrade pas trop les sensations de conduite qui font la réputation de la voiture. La réponse est clairement non. A l'attaque des virages, la RF donne immédiatement le sourire à son conducteur. La nipponne est légère (à peine 40 kg supplémentaires), parfaitement équilibrée et répond au doigt et l'oeil. Le train arrière de la MX-5 peut légèrement dériver au freinage, puis ressort dans la même grâce à l'accélération. Notre version d'essai équipée du 1,5 l essence, qui possède une courbe de puissance parfaitement linéaire, ne prend jamais le pilote en traître. La boîte mécanique à faible débattement frôle la perfection. A bord, pas de changement tandis que le volume du coffre (130 l) a été préservé. La RF ne peut que renforcer le succès de ce roadster le plus vendu au monde. CHRISTOPHE