"Sur ma Remington portative, j'ai écrit ton nom Laetitia", chantait Gainsbourg. On peut désormais frapper ces huit lettres-là sur la machine à écrire commercialisée cet été par Lego. Une merveille de précision qui, au terme d'un assemblage minutieux de 2.079 engrena...

"Sur ma Remington portative, j'ai écrit ton nom Laetitia", chantait Gainsbourg. On peut désormais frapper ces huit lettres-là sur la machine à écrire commercialisée cet été par Lego. Une merveille de précision qui, au terme d'un assemblage minutieux de 2.079 engrenages, plots, pistons et briques miniatures, permet de renouer avec le temps des sténodactylos, voire de se prendre pour le prince du polar Dashiell Hammett qui ne se séparait jamais de son Underwood (ni de sa bouteille de whisky). L'objet ne se contente pas de simuler une époque révolue, il s'avère parfaitement fonctionnel en remplissant fidèlement son contrat mécanographique. Livré avec clavier et ruban encreur bicolore, il est vendu au prix de 199,99 euros. Cette réplique du numéro un mondial du jouet a été imaginée par Steve Guinness, un fan qui a convaincu le comité de Lego Ideas. Cette gamme (et plateforme) du groupe scandinave, lancée en 2008 sous le nom de Cuusoo, offre à tout un chacun la possibilité de soumettre un projet dans l'espoir de le voir entrer en production. Une trentaine de sets proviennent de cette branche depuis son lancement. Les conditions? Recueillir un minimum de 10.000 votes et passer le cap des études de faisabilité. A vos croquis!