Le gros SUV coréen se métamorphose avec cette nouvelle génération qui affiche un style plus dynamique que son prédécesseur. Il s'offre une identité bien marquée qui se traduit par une face avant très carrée à la manière du petit Tivoli.
...

Le gros SUV coréen se métamorphose avec cette nouvelle génération qui affiche un style plus dynamique que son prédécesseur. Il s'offre une identité bien marquée qui se traduit par une face avant très carrée à la manière du petit Tivoli. Le Rexton est un beau bébé qui mesure 4,85 m de long et peut accueillir jusqu'à sept passagers. Le design est sobre mais réussi. Une troisième vitre latérale plus longue aurait permis de mieux équilibrer la ligne d'autant que l'épaisse custode handicape la visibilité vers l'arrière. Le vaste habitacle dispose de suffisamment d'espace pour recevoir dignement une grande famille. La présentation est plus luxueuse, même si elle reste en- core un brin clinquante. Ssang Yong a particulièrement soigné l'intérieur avec une planche de bord bien présentée. Certains éléments comme les commandes sur la console centrale ou les boutons sur les portières rappellent l'univers Mercedes. Cela n'empêche pas le Rexton d'intégrer des équipements à la page comme l'écran tactile de 9,2 pouces ou encore la compatibilité Apple CarPlay et Android Auto. Sous le capot, un moteur diesel de 181 ch transmet lentement mais sûrement la puissance aux roues par l'intermédiaire d'une transmission intégrale exploitable en conditions d'adhérence précaire. Le Rexton n'a pas été conçu pour être cravaché et la boîte automatique nous a paru assez lente. Une conduite coulée lui sied à merveille dans un remarquable confort de suspensions qui gomment parfaitement les inégalités du revêtement. Impassible sur les routes pavées, ce SUV familial ne rechigne pas non plus à effectuer des escapades hors bitume où il se montre un compagnon efficace pour partir à l'assaut des chemins creux. Son prix compétitif en fait une proposition intéressante.