Après huit années consécutives passées en déficit, la balance commerciale de la Belgique est redevenue positive en 2016. En effet, un excédent de 4,5 milliards d'euros a été dégagé, selon une estimation qui peut être tirée d...

Après huit années consécutives passées en déficit, la balance commerciale de la Belgique est redevenue positive en 2016. En effet, un excédent de 4,5 milliards d'euros a été dégagé, selon une estimation qui peut être tirée des derniers chiffres de la Banque nationale. Cela signifie que le pays a exporté davantage de biens qu'il n'en a importés. Pour rappel, chez nous, la balance commerciale ne tient compte que des seules marchandises, donc pas des services, des revenus financiers, etc. Un excédent est généralement perçu comme un signe de bonne santé économique. C'est à la suite de la crise financière que cet indicateur avait plongé dans le rouge. Du côté des exportations, les facteurs suivants avaient joué : une demande internationale contractée, une désindustrialisation qui s'est poursuivie, une perte de parts de marché pour cause de manque de compétitivité. Du côté des importations, les prix élevés du pétrole et du gaz entre 2004 et 2014 avaient fortement pesé. A contrario aujourd'hui, l'industrie est redevenue un peu plus compétitive et le baril est deux fois moins cher. Par Jean-Christophe de Wasseige