C'est un roc, c'est un pic, c'est un cap... Mais ce géant américain ne pointe que très discrètement son nez en Europe, diffusé par le biais d'importateurs " parallèles ". Il veut désormais se donner un statut plus officiel, avec l'arrivée d'un nouvel importateur (KWA), qui vendra également ce colossal pick-up dans certains garages Fiat/Chrysler Automobiles (FCA). Le Ram, qui étire sa tôle sur 5,81 ou 5,92 mètres se renouvelle pour l'an neuf : le look évolue peu mais ...

C'est un roc, c'est un pic, c'est un cap... Mais ce géant américain ne pointe que très discrètement son nez en Europe, diffusé par le biais d'importateurs " parallèles ". Il veut désormais se donner un statut plus officiel, avec l'arrivée d'un nouvel importateur (KWA), qui vendra également ce colossal pick-up dans certains garages Fiat/Chrysler Automobiles (FCA). Le Ram, qui étire sa tôle sur 5,81 ou 5,92 mètres se renouvelle pour l'an neuf : le look évolue peu mais le châssis en échelle gagne en rigidité et l'habitacle est redessiné. A bord, c'est le grand luxe : toit ouvrant panoramique, système multimédia compatible avec AppleCarPlay et Android Auto, vitrage acoustique, colonne de direction et pédalier réglables électriquement, etc. L'habitabilité arrière est gigantesque et la banquette peut même être chauffante et réfrigérée. Ça chauffe aussi sous le capot, où se niche le bloc 5.7 V8 Hemi de 395 ch, associé à la boîte automatique ZF à huit rapports. Un beau mariage, dont on apprécie la bande-son : le V8 gargouille gentiment à bas régime et grogne puissamment à mesure que l'on enfonce la pédale de droite. Mais le réservoir s'assèche vite... En action, le Ram plonge au freinage, se penche en courbe et se cabre à l'accélération, mais sans être ridicule pour un pick-up. Seuls les freins jettent trop vite l'éponge : le bestiau fume illico des sabots ! C'est donc en conduite calme que l'on apprécie le mieux ce truck, posé sur une suspension pneumatique très moelleuse. L'engin nous incite à enfiler les miles coude à la portière, assis dans des canapés posés pratiquement à hauteur du toit des berlines... Bien sûr, avec son capot " mange-piétons " et son moteur archi-glouton, ce géant est politiquement incorrect et fera rougir les verts de colère. Il ne parviendra pas non plus à convertir à sa cause les possesseurs de SUV de luxe allemands. Mais il séduira ceux qui cultivent le rêve américain. Bref, on l'aime ou on le déteste, mais ce roc ne laisse personne de marbre...8 cyl. en V, essence ; 5.654 cm3 / 395 ch (291 kW) / 556 Nm vitesse maxi : 170 km/h ; 0-100 km/h : non mesuré ; consommation (normes): 12,8 l/100 km ; rejets CO2 : 298 g/km à partir de 63.755 euros + Confort (suspension pneumatique), habitabilité, équipements, caractère du V8 - Gabarit peu adapté à l'Europe, consommation gargantuesque, freins peu endurants