Le secteur automobile européen vient de connaître, hors pandémie, le pire trimestre de son histoire avec seulement 2,2 millions de véhicules neufs vend...

Le secteur automobile européen vient de connaître, hors pandémie, le pire trimestre de son histoire avec seulement 2,2 millions de véhicules neufs vendus. A titre d'exemple, 844.187 d'entre eux ont été écoulés en mars, soit une baisse de 20,5% par rapport à mars 2021 et d'un tiers par rapport à 2019. A l'exception de la Chine (+ 9%), le marché de l'auto est en baisse partout, singulièrement au Japon et aux Etats-Unis où il boit la tasse (-16%). Partout sur le continent européen, des usines de montage sont mises à l'arrêt en raison de l'interruption de production de sous-traitants ukrainiens depuis la fin du mois de février et suite à la pénurie persistante de semi-conducteurs. Le marché ne s'attend pas à une amélioration avant la fin de l'année.