Et si Tiger Woods était le grand bénéficiaire de l'arrêt forcé du PGA Tour durant plus de quatre mois ? On se souvient que le champion américain avait commencé l'année sur un ton mineur, manquant le cut lors du Genesis Invitational en février et déclarant ensuite forfait pour le WGC Mexico et le Players Championship, en mars. A l'époque, des rumeurs alarmistes laissaient entendre que le héros black des greens souffrait de nouvelles douleurs au dos. Et une grande incertitude planait sur sa participation au Masters d'Augusta, prévu en avril et dont il était le tenant du ti...

Et si Tiger Woods était le grand bénéficiaire de l'arrêt forcé du PGA Tour durant plus de quatre mois ? On se souvient que le champion américain avait commencé l'année sur un ton mineur, manquant le cut lors du Genesis Invitational en février et déclarant ensuite forfait pour le WGC Mexico et le Players Championship, en mars. A l'époque, des rumeurs alarmistes laissaient entendre que le héros black des greens souffrait de nouvelles douleurs au dos. Et une grande incertitude planait sur sa participation au Masters d'Augusta, prévu en avril et dont il était le tenant du titre. Le lockdown est donc tombé au bon moment pour l'icône mondiale du swing qui a pu sagement soigner ses vertèbres endolories. C'est, en tout cas, avec de grandes ambitions que l'ancien n°1 mondial reprend du service, cette semaine, sur le circuit américain à l'occasion du Memorial Tournament. Certes, on l'avait déjà vu à l'oeuvre lors d'une exhibition caritative organisée en mai en Floride. Pour l'occasion, il avait défié son ami Phil Mickelson pour récolter des fonds au bénéfice des hôpitaux. Mais, cette fois, c'est évidemment une autre dimension. Le " Memorial " est l'un des tournois les plus prestigieux de la saison. Il se déroule chaque année sur le somptueux parcours de Muirfield Village (Ohio), dessiné par le grand Jack Nicklaus. Woods a toujours apprécié ce rendez-vous. Il a soulevé le trophée à cinq reprises (la dernière fois en 2012) et totalise neuf top 10 et treize top 25 en 17 participations. Muirfield Village est un haut lieu du golf mondial. Depuis sa création en 1974, il a été l'hôte de nombreux grands événements, dont la Ryder Cup de 1987. C'est un parcours classique mais très exigeant qui rappelle souvent celui de l'Augusta National par sa qualité. Les trous n°12 (deux par 3) sont d'ailleurs quasiment identiques avec un green ceinturé par l'eau qui attire les balles comme un aimant les aiguilles ! Ce sera, en tout cas, un test grandeur nature pour Tiger Woods. Agé de 44 ans, ce dernier a rétrogradé à la 14e place du ranking mondial (il était sixième fin 2019). Mais il n'a pas abandonné l'idée de signer encore quelques coups d'éclat, notamment lors des tournois du Grand Chelem. Pour l'heure, il compte 15 Majors à son tableau de chasse et il rêve toujours, secrètement, de battre un jour le record de Jack Nicklaus (18 sacres majeurs). Trois Grands Chelems sont encore au menu du millésime 2020 : l'USPGA (en août), l'US Open (en septembre) et, bien sûr, le Masters. Reporté au mois de novembre, le tournoi préféré du " Tigre " dégagera forcément un parfum différent avec un décor moins bucolique qu'au printemps. Mais le parcours, lui, sera le même. Et on peut faire confiance à Woods pour être au meilleur de sa forme au jour J pour conserver sa green jacket.