Boris Johnson était évidemment attendu au tournant à l'occasion de la présentation de son premier budget post-Brexit. Force est de constater qu'il a frappé très fort. ...

Boris Johnson était évidemment attendu au tournant à l'occasion de la présentation de son premier budget post-Brexit. Force est de constater qu'il a frappé très fort. La semaine dernière, Rishi Sunak, son ministre du Budget, a proposé deux plans très ambitieux. D'abord, une manne de 12 milliards de livres dans le cadre de la lutte contre le coronavirus, soit 5 pour les services de santé et 7 de soutien aux entreprises et indépendants. Ensuite, un plan d'investissements publics de cinq ans de 170 milliards de livres. Du jamais vu depuis l'après-guerre. Rishi Sunak évoque, entre autres, un investissement de 27 milliards pour rénover les routes et de 5 pour un déploiement généralisé de la fibre optique. Selon les calculs, ces investissements vont faire déraper le budget britannique à 2,1 % du PIB cette année et 2,8 % en 2022.