La toute nouvelle Classe B rabaisse légèrement son toit, pour moins ressembler à un monospace, une architecture qui n'a plus vraiment la cote. Le modèle se place donc désormais entre break et monovolume. Mais à bord, cette Mercedes conserve une ...

La toute nouvelle Classe B rabaisse légèrement son toit, pour moins ressembler à un monospace, une architecture qui n'a plus vraiment la cote. Le modèle se place donc désormais entre break et monovolume. Mais à bord, cette Mercedes conserve une modularité très aboutie, avec une banquette coulissante (sur 14 cm) aux dossiers fractionnés en trois parties (40/20/40). Par contre, le volume du coffre régresse légèrement. A l'avant, on retrouve une planche de bord proche de celle de ladernière Classe A, avec deux grands écrans. La nouvelle Classe B s'offre aussi le système multimédia connecté de la Classe A, doté d'une commande vocale sophistiquée (MBUX) permettant d'accéder facilement à la plupart des fonctions du véhicule. Cinq versions seront proposées au lancement : les modèles à essence B180 (136 ch) et B200 (163 ch), ainsi que les diesel B180 d (116 ch), B200 d (150 ch) et B220 d (190 ch). Tous les moteurs sont associés à une boîte robotisée à double embrayage, comptant sept vitesses sur les versions de base et huit vitesses sur les B200 d et B220 d. La nouvelle Mercedes Classe B pourra être commandée début décembre et les premières livraisons auront lieu en février prochain. Le prix n'est pas encore connu.