Après près de quatre mois d'incarcération au centre de détention de Kosuge, Carlos Ghosn a été libéré la semaine dernière. Pour ne...

Après près de quatre mois d'incarcération au centre de détention de Kosuge, Carlos Ghosn a été libéré la semaine dernière. Pour ne pas le montrer fatigué ou amaigri, un de ses avocats japonais avait eu l'idée saugrenue de le déguiser en ouvrier de voirie avec une casquette, des lunettes et un masque de protection blanc. Stratagème qui n'a trompé personne. Moyennant une caution de 7,9 millions d'euros, l'ancien PDG de Renault-Nissan attend désormais son procès en homme libre mais il ne peut pas quitter le Japon (sa résidence est surveillée par des caméras) et n'a accès à ses mails et à Internet que la semaine et dans les bureaux de ses avocats.