Suite au départ de la N-VA, Charles Michel a redistribué les postes vacants entre ses ministres. Ils ne sont plus que 12 : six francophones et six flamands, le Premier ministre dev...

Suite au départ de la N-VA, Charles Michel a redistribué les postes vacants entre ses ministres. Ils ne sont plus que 12 : six francophones et six flamands, le Premier ministre devenant asexué linguistique. Seuls Marie-Christine Marghem, François Bellot et Daniel Bacquelaine ne changent pas d'attributions. Parmi les grands changements, épinglons : Pieter De Crem (CD&V) prend l'Intérieur, Didier Reynders ajoute la Défense aux Affaires étrangères, Maggie De Block succède à Theo Francken à l'Asile et l'Immigration tout en gardant les Affaires sociales et la Santé publique, Alexander De Croo décroche les Finances, Philippe De Backer (Open Vld) devient ministre, entre autres, de l'Agenda numérique, des Télécoms et de la Poste. Le gouvernement Michel II ne dispose au Parlement que de 52 sièges sur 150. Reste à savoir ce qu'il pourra accomplir et s'il restera en place jusqu'aux élections de mai.