Comme beaucoup de constructeurs de luxe, Audi propose une large gamme de cours de conduite. Et en feuilletant les pages du catalogue du département Audi Driving Experience, un sourire d'enfant se dessine naturellement sur notre visage. Cours de conduite sur piste ou sur glace, de l'Espagne à la Laponie en passant par l'Allemagne : on s'inscrirait volontiers à tous les événements de ce département particulier, dédié au plaisir de conduite.
...

Comme beaucoup de constructeurs de luxe, Audi propose une large gamme de cours de conduite. Et en feuilletant les pages du catalogue du département Audi Driving Experience, un sourire d'enfant se dessine naturellement sur notre visage. Cours de conduite sur piste ou sur glace, de l'Espagne à la Laponie en passant par l'Allemagne : on s'inscrirait volontiers à tous les événements de ce département particulier, dédié au plaisir de conduite. L'Audi Driving Experience est une machine à sourire pour grands enfants. Ça tombe bien, c'est bientôt la fête des pères... Et tant qu'à faire un cadeau qui laisse des traces, autant opter pour un bolide peu commun. Dans l'épais catalogue, nous avons donc choisi une journée sur circuit au volant de l'Audi R8 V10 " Plus ", abritant plus de 600 ch sous son capot arrière. Voilà qui promet de la joie... Les cours de conduite Audi se donnent partout en Europe, y compris sur notre fameux circuit de Spa-Francorchamps. Mais pour cette fois, nous avons choisi le Nürburgring et sa piste " Grand Prix ". Le programme comprend une nuitée sur place la veille, à l'hôtel Dorint : un quatre étoiles doté de chambres avec vue sur la piste. Avant cela, un souper est prévu à 500 mètres de là, dans le restaurant Pistenklause. Une auberge dont les murs se tapissent de photos de voitures de courses et dont le livre d'or porte de nobles signatures, comme celles des pilotes de légende Niki Lauda, Ayrton Senna ou encore Mikka Häkkinen. Nous voilà donc déjà dans le bain avant même de commencer. Au petit matin, rendez-vous dans la salle de réunion, située au premier étage le long de la ligne droite du circuit. On parle ici de la piste Grand Prix du Nürburgring, pas de sa boucle nord, la fameuse Nordschleife (qui est cependant également disponible au catalogue) de plus de 20 kilomètres de long, tracée en pleine forêt sur un revêtement ondulé parsemés de virages en aveugle. Non, ici, le tracé bien revêtu s'étire sur 5,148 km et comprend 17 courbes : 7 vers la gauche et 10 vers la droite. Après un briefing technique (rappel des trajectoires et des notions de base de transfert de charge, sous-virage et survirage) d'une heure, on descend dans le garage où nous attendent les voitures. Les sessions se tiennent en comité restreint, avec cette fois 18 voitures et 36 participants. On roule donc par deux, le moniteur ouvrant la voie en maintenant le contact avec ses élèves par talkie-walkie. La flotte de cette drôle d'auto-école comprend des Audi R8 de dernière génération. On en compte 18 à consommer tout de suite et quelques-unes de rechange au cas où les grands enfants casseraient les jouets. Cela arrive... Toutes les R8 sont des versions Plus, à savoir les plus puissantes. Dans leur dos, le bloc 5.2 litres V10 atmosphérique est poussé à 610 ch. Une cavalerie qui transite par les quatre roues, via un coupleur piloté faisant varier en continu la répartition de puissance entre les roues avant et arrière, pour assurer une motricité exemplaire. Sous sa cloche de verre, le moteur chante comme un diable jusqu'à 8.500 tr/min et catapulte l'engin de 0 à 100 km/h en 3,2 secondes. Bref, ça dépote ! Après la théorie, les élèves ont droit à deux heures de pratique avant la pause de midi. Cette séance comprend un atelier de freinage pour nous faire mieux entrer en communion avec la bête, ainsi que trois ateliers de roulage sur une portion spécifique du circuit. Car les instructeurs de chez Audi préfèrent travailler par étape et couper la piste en trois pour en étudier minutieusement chaque partie, avant de réassembler le puzzle. Le petit souci, c'est que l'on fait donc demi-tour au bout de chaque section pour la recommencer. Et rouler en sens inverse de la piste est une expérience pour le moins bizarre... Mais on recolle assez facilement les bouts. Certes, il aurait été plus intéressant de progresser graduellement sur l'ensemble du tracé. Mais 18 voitures en piste, c'est difficile à gérer. Or, l'organisation est à l'allemande et ne peut se permettre le moindre écart ou retard... Sur la piste, chaque élève passe tour à tour derrière la voiture de l'instructeur en chef, pour rouler dans ses traces et mieux épouser ses trajectoires et points de freinage. L'instructeur donne ses conseils par radio. C'est moins bien que s'il était vissé à nos côtés dans la voiture, mais comme ces pilotes ont des yeux dans le dos, ils parviennent à aider les élèves à distance, repérant immédiatement les moindres manquements. Nous avons pour consigne de rouler sous perfusion d'ESP (contrôle électronique de stabilité), une bretelle électronique qui évite la casse et qui intervient avec une étonnante finesse. A tel point que la voiture semble plus rapide avec que sans. D'ailleurs, même les instructeurs (tous des pilotes professionnels) le confirment. Bref, tout le monde se fait plaisir sans risque de tutoyer les rails de sécurité. Le plaisir est encore plus intense après le lunch : les élèves enchaînent alors les tours de piste (complets cette fois) sans répit. Pour la voiture, c'est un peu plus rude : certes, les disques de freins en carbone-céramique résistent, mais les pneus partent vite en fumée. On comprend pourquoi Audi fait sponsoriser son programme Racetrack Experience par un fabricant de pneumatiques... Personnellement, nous aurions aussi approché un pétrolier pour sponsoriser le programme... Car sur piste, l'Audi R8 boit près de 40 litres de Super 98 tous les 100 kilomètres ! Bref, si le prix du stage (de 1.450 à 1.600 euros selon le circuit, hôtel et repas compris) semble très élevé a priori, il s'explique par la valeur des voitures d'écolage (près de 200.000 euros l'unité), le coût de l'infrastructure (circuit) et le budget pneus, freins et carburant, sachant que l'on parcourt environ 200 kilomètres sur piste au cours de la journée. Si cette expérience vous tente, sachez que l'Audi Driving Experience propose aussi un programme permettant le passage de la licence de pilotage. On trouve également parmi les propositions une journée de cours complète au volant d'une véritable voiture de course (R8 LMS), pour un peu plus de 3.000 euros. Là, c'est bien sûr le côté extrême du programme. A côté de cela, on trouve aussi des stages beaucoup plus raisonnables, dont les moins chers débutent à 255 euros. Bref, il y en a pour tous les goûts et presque toutes les bourses. Et ce qui est sûr, c'est que la journée laissera de jolis souvenirs dans la tête des passionnés d'automobile...