Le n°1 mondial des paiements en ligne casse sa tirelire pour racheter Honey. Une transaction de 4 milliards de dollars. Créée en 2012 à Los Angeles, cette start-up a conçu une extension de navigateur qui scanne Internet à la recherche de bons de réduction auprès de 30.000 commerçants et les applique automatiquement au panier de l'utilisateur quand il finalise un achat en ligne. Forte de ses 17 millions d'utilisateurs actifs, elle a aussi mis au point des outils de suivi et d'alerte sur les prix ainsi qu'un système qui permet de trouver le vendeur le moins cher sur Amazon. Honey doit aider PayPal à augmenter le taux de conversion du panier à l'achat de ses 275 millions d'utilisateurs et donc alimenter sa machine de paiements.