" Oui, une entreprise chinoise est intéressée et oui, une mission wallonne est actuellement en Chine à ce sujet ", a affirmé Pierre-Yves Jeholet la semaine dernière lors d'une séance plénière du Parlement wallon. Le ministre wallon de l'Economie donne de la sorte du crédit à la piste d'un constructeur de voitures électriques chinoises pour l'ancien site de Caterpillar. Il s'agirait de Thunder Power qui a fait fureur au dernier salon de Francfort avec un SUV remarquable à l'autonomie de 650 km et un prix trois fois inférieur à une Tesla. Le groupe chinois dispose d'une usine à Ganshou et d'un centre de recherches à Milan. Il cherche à se développer en Europe. Jusqu'ici, la Catalogne avait sa préférence mais les choses sont peut-être en train de changer...