A l'aube de ses 15 ans, il est temps pour la reine des limousines de se retirer. Ni tout à fait la même, ni tout à fait une autre, sa remplaçante voit ses lignes évoluer en douceur. La calandre est intégrée de façon plus moderne dans la face avant,...

A l'aube de ses 15 ans, il est temps pour la reine des limousines de se retirer. Ni tout à fait la même, ni tout à fait une autre, sa remplaçante voit ses lignes évoluer en douceur. La calandre est intégrée de façon plus moderne dans la face avant, toujours dominée par la Flying Lady. Les phares sont revus pour ne former qu'un seul bloc au lieu de deux parties auparavant, tandis que le profil reste similaire jusqu'au découpage des vitres. La poupe gagne une ligne de toit plus fuyante ainsi que de nouveaux blocs optiques. Sous ce conservatisme apparent, la Phantom VIII cache cependant une refonte technique. Le châssis tout en aluminium avec de nouveaux trains roulants et un système à quatre roues directrices promet plus d'agilité. Le confort est encore accru avec une suspension prédictive, reliée à une caméra située au sommet du pare-brise. Il repose aussi sur le 12 cylindres en V dopé par deux turbos de 6,75 litres délivrant la puissance confortable de 563 ch contre 460 pour la version précédente et un couple titanesque de 900 Nm. A la finition déjà luxueuse, Rolls-Royce se fait fort de répondre à tous les caprices du client comme personnaliser la planche de bord en incrustant sur la partie passager une oeuvre d'art...